Manège Nocturne – Court métrage expérimental (2019 – 2020)

SORTIE PRÉVUE AU PRINTEMPS 2020


Nous traversons plusieurs phases en dormant, du sommeil léger jusqu’au sommeil paradoxal. Le film est une représentation graphique et sonore générée par des algorithmes, à partir de données électrique du cerveau pendant une nuit de sommeil.

Le Centre d’études avancées en médecine du sommeil de l’Hôpital du-Sacré-Coeur-de-Montréal nous a fait don d’une nuit de sommeil; Les données d’un patient anonyme, 15 février 2011. Cette étude polysomnographique regroupant de nombreuses données biomédicales (EEG, EOG, ECG, EMG) a été transcodée par une base de données en SQlite pour être ensuite lue dans le logiciel de programmation graphique MaxMSP. La nuit de sommeil de 7 heures a été par la suite accélérée en 5 minutes, durée exacte du film. Contrôlés par cette nuit de sommeil, les animations et le son (créés dans MaxMSP), ont généré par eux même la structure du film.

* Une co-realisation avec Gueze, artiste sonore.

Quelques résultats de nos recherches

Boîte vocale de rêves

Une trame narrative est racontée pendant le film. Des rêves anonymes laissés sur notre boîte vocale, au mois de mai 2019.

 

Le tournage ainsi que le montage du film ont aussi été conçus en fonction des stades du sommeil de cette fameuse nuit anonyme!