à propos

cyn2

 

Diplômée en Médias Interactifs à l’UQÀM et musicienne autodidacte, cette jeune artiste se perfectionne dans l’électroacoustique et dans l’art visuel. Toujours en poussant les limites de son art, elle innove dans l’interactivité avec le public avec la vidéo, le son et l’électronique. Un travail qui reste minimaliste, mais qui fait toutefois réfléchir le public sur leur présence dans l’espace et dans le temps qu’ils occupent.

 

Dans le projet «mille mots valent une image», elle s’est intéressée à l’imaginaire qui résulte des machines à écrire. Pour ce projet, elle a eu la chance de faire une résidence au Studio XX et au Centre Axart. Suite au Labsession à la SAT, elle a aussi exposé au Eastern Bloc, à Montréal. Favorisant les logiciels libres de programmation, elle utilise le «mapping» d’image qui lui permet de pousser l’installation au delà des limites de l’écran traditionnel et d’ainsi créer un univers unique à l’expérience multimédia. Mille mots valent une image est avant tout un questionnement sur les nouvelles technologies. Comment l’utilisateur perçoit-il aujourd’hui cet écran d’ordinateur qui devient une extension de son corps et de son existence? Existe-t-il un partage d’idées et de valeurs entre nos identités distinctes ou devenons-nous des paradigmes ancrés dans ces technologies?

9_nominésLabSession_SAT2011

Cynthia Naggar façonne tranquillement sa carrière artistique. Elle explore de plus en plus dans ces créations le portrait humain que l’on retrouve dans la culture populaire. Une beauté poétique à la fois absurde et bouleversante que l’on voit de temps à autre ressurgir de notre quotidien.

***

984284_202589419864645_1710712566_n-2

Graduate from the Interactive media program at UQÀM and self-taught musician, Cynthia Naggar refines herself in the elctroacoustics and the visual arts. Always pushing boundaries of her art, she innovates into public interactivity using video, sound and electronics. A process which stays minimalist, but that somewhat questions the public about their presence in space and in the time that they occupy.

In the project, «mille mots valent une image», she is interested in the imaginary that results from typewriters. The writing and words are holders of many images, but also the reflection of a cultural reality.

 

Cynthia Naggar slowly shapes her artistic career. More and more, she explores, in her creations, the portrait of human realities. A pleasant combination between the “pop” esthetic and poetry; a beauty both perfect and imbued with absurdity.